Friday, November 04, 2005

'pataphysique à la flamande

My all times favourite book goes by the name of Malpertuis written by belgian writer Jean Ray (aka John Flanders, aka hundreds of pessoadonyms… whatever fitted him) from the city of Ghent in Flanders.
Jean Ray wrote horror stories in french, which he sometimes translated in dutch under the name of John Flanders and vice versa. He got his fame after translating a few pulp novels from Germany in the twenties. He felt the stories utterly dull and stupid, so without telling his editor he soon started to write completely new stories based solely on the image on the cover. Luckily the illustrator Alfred Roloff had a bizarre sense of surrealism, so Ray's extremely weird stories of Harry Dickson became much loved by the belgian surrealist scene. See more here , although they're wrong about Ray's nationality…
Ray was a serious prankster, a jester with a sad face like only the flatlands of Flanders can produce under a grey sky. He pretended to have a sioux grandmother, to have smuggled on all seas, to have lived fantastic adventures. Later on it was proven he almost never had left his town. But he wouldn't let people call him a liar. One day the circus was in town . During an interview with some journalists, they joked about his claim to have lived among the wild animals. Ray who was by then well over his seventies calmly asked the guard to open the cage and walked self-assured among the lions and tigers while the audience watched amazed. Too big for his own life in my opinion. A few square meters of my library are dedicated to his books.
Made into a movie by one of the few belgian pataphysicians, Harry Kümel. Screenwriter was another 'pataphysician Jean Ferry. The one and only belgian pic featuring the big man himself, Orson Welles, in (one of?) his last role as Cassave, or Zeus the decaying übergod. A gigantic role for a gargantuan being (he spend most of his scenes laying down in a huge bed - it looked as if the bed was a part of his enormous body).
Shortly told, Malpertuis deals with the decay of the greek gods because man ceased to believe in them. They all live in a gigantic house in the center of the city, a house which they never leave and seems to be infinite from within.
  • The Tessaract was one of belgium's best SF short stories, also written by Ray, featuring people trapped in a hypercube .
Those gods live in a community without realizing what they are. When one of them totally disappears they act as if he never existed. One man gets to live amongst them and get confronted to all the avatars of godliness without realizing it. The 'deus ex machina' is a sinister creature called Eisengott, who seems to control and take care of them and at some point seems to symbolize Christ. If this plot does not intrigue you I'm the one to blame: the story is vivid, strange, with a lot of peculiar characters and can be read on several ontological levels separate or at once. The movie seems very all right to me, and the book rocked my world when I first read it in my 20ies.

Anyway combining Oulipian wit and a few main titles of Harry Dickson, I came up with the following French list of stories (to be written?)

Hardi Sonic
le haut ricain… mais que l'eau m'est chère!
avec Beaume Tell, Cuvette Georgelier et mrs. Crânewoq
par Jan Lohndfers (aka Jay Near)


Hardi Sonic se retrouve victime de flatulences en plein ébat matrimonial. Il serre les fesses, mais son épouse Cuvette Georgelier n'apprécie guère…
De l'étroit vent que l'époux te sert (Les trois cercles de l’épouvante)

Le paysans bourrus remplissent le paysage, à tel point que le pauvre Beaume doit leur passer sur le corps avec un tracteur.
Mais ces corps-là ont du sillon (La maison du scorpion)

Une des rares incursions du maître gantois dans le porno pur et dur. En même temps un réquisitoire contre l'art pour l'art.
Et ni de l'art, et bande… là (La bande de l’araignée)

Le pauvre Beaume a toutes les peines du monde à empêcher son maître de se mêler des affaires de flics. A bout d'arguments, il lui ordonne de garder ses distances.
Laisse aux bourres, respecte! (Les spectres-bourreaux)

Les interjections volent vraiment au ras des paquebots dans la famille Sonic. Tant de vulgarité entre Hardi et Cuvette à propos de poulet.
Foutre! T'es cette miss d'ailes? (Le mystère des sept fous)

Sous un trance catatonique, Hardi Sonic démontre aux forces de l'ordre qu'un sombre complot se trame parmi les descendants du trône de France.
Gendarmes, allez vers de la lys (Le mystère de la vallée d’argent)

Hardi Sonic se met à brailler des banalités dignes de la conchiance des nations.
Paix pour leur monde (Le démon pourpre)

La chair est faible: Beaume se complaît à tenter tout Krafft-Ebing pour les besoins de la Science.
Goût freudien, gai lard! (Les gardiens du gouffre)

Hardi pousse son audience de Charybde en Scylla en se remémorant une des périodes les plus vaseuses de sa carrière, dans les vieilles rues de Rouen.
J'ose pire: le vieux Rouen (Le vampire aux yeux rouges)

Après s'être massacré les dents sur du nougat dur, Hardi décline toute aide de son élève: il s'agit d'une expérience de mécanique quantique.
Laiffe, che fens l'atôme (La flèche fantôme)

Hardi conseille à son élève de rester à table et d'apprécier sa cuisine de célibataire, sinon il va lui broyer les parties avec son matériel de serrurier.
L'étau mord, assis, dîne! (Le minotaure d’acier)

Beaume chante les louanges de Tolkien: surtout un passage du "Silmarillion" concernant Morgoth le passionne.
Do, re: seul "the Melchor" (Le secret d’Aylmore House)

Hardi montre à son élève sa dernière invention: un habit pare-balles de forme ronde, fabriqué à base d'un tissu particulièrement résistant.
Manteau fort: boulle. (Le bourreau fantôme)

Hardi démontre à son élève les grandeurs du charactère brittanique: à chaque instant de la journée, la fière Albion veille!
Pas d'heure de ronde: l'âme anglaise (La maison de la grande peur)

Pour son anniversaire, Beaume offre à son maître un jardin planté de saules.
Ta saulaie! (La sonnette)

Hardi se demande si le ragoût que mrs. Crânewoq lui sert ne serait pas d'origine teutonne.
Tu n'est pas chleue, daube? (Le chapeau de Neptune)

La pièce de théâtre du génie de Honfleur fut un désastre.
Un veau: on nomme Allais (On a volé un homme)

Hardi et son élève enquêtent auprès de romanichels qui campent près d'un plan d'eau. Ceux-ci possèdent un plantigrade habillé.
Ours en froc de ce lac (Au secours de la France)

Hardi n'estime pas qu'il mérite l'honneur d'être considéré le clinamen sonnant le déclin des anciennes traditions.
Je ne fus le dé aux rites mourants (Le fantôme des ruines rouges)

Hardi et Beaume sont aux prises avec une horde de malfrats sous les ordres d'un être froid et sinistre.
La bande du Jules Hiver (Les vengeurs du diable)

Ils les fouettent à mort avec trois dizaines de baguettes d'osier.
Leurs trente verges les tuent (L’étrange lueur verte)


Some other intriguing titles to patalyze one day
La terrible nuit du zoo - Le studio rouge - La disparition de Mr. Byslop - Les momies evanouies - L’aventure espagnole - Les plus difficiles de mes causes - L’homme au mousquet - Le savant invisible - Le cabinet du docteur Selles - Le loup-garou - X-4 - La maison des hallucinations - Les signe des triangles - L’aventure d’un soir - Le diable dans la prison - Le dancing de l’épouvante - Le mystérieux retardataire - La guillotine ensorceléeUsines de mort - L’énigme du sphinx - La rue de la tête-perdue - on a tué mr. Parkinson! - La nuit du marécage - L’affaire du pingouin - De fauteuil 27 - La tete à deux sous - L’aventure espagnole - Les momies évanouies - La disparition de monsieur Byslop - La terrible nuit du zoo - Le studio rouge - Les enigmes de la maison Rules - La cité de l’étrange peur - La résurrection de la Gorgone - Dans les griffes de l’Idole Noire - Les vingt-quatre heures prodigieuses - Les nuits effrayantes de Fellston - La mitrailleuse Musgrave - l’Ile de la terreur - Le mystère de la foret - La maison hantée de Fulham Road - Le temple de fer - La chambre 113 - La pieuvre noire - Les mystérieuses études du Docteur Drum - Les sept petites chaises - La maison des hallucinations - On a tué mr. Parkinson - Le mystère des sept fous - Le lit du diable - Le fantôme du juif errant - Le vampire aux yeux rouges - Les vengeurs du diable - La tête à deux sous - Le savant invisible - X-4 - L’ïle de la terreur - Le châtiment de Foyle - Le temple de fer - Le singulier Mr. Hingle - Mysteras - La cour d’épouvante - Les voleurs de femmes de Chinatown - La mitrailleuse Musgrave - Le dieu inconnu - L’homme au masque d’argent - Les illustres fils du zodiaque - Le signe des triangles - Les maudits de Heywood

No comments:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...